Interview

Qu'est-ce que ''Courir en duo'' ?

"Courir-en-duo" est une association constituée dans le but de promouvoir la pratique de la course par les non-voyants. Elle fut créée en 2005 sur l'initiative d'un salarié de l'Association Valentin Haüy (AVH), lui-même non-voyant et pratiquant convaincu de la course à pied. Une liste de discussion a été mise en place dans le but de rassembler les amateurs de course à pied, guides et non-voyants (ou malvoyants). Ainsi, les non-voyants peuvent soit s'inscrire à un "groupe de course" hebdomadaire, soit entrer directement en contact avec un guide avec qui ils décideront des lieux et des horaires des courses.

Cette association a connu un succès immédiat et, aujourd'hui, de nombreux groupes se retrouvent chaque semaine à différents endroits de la région. Nous les avons contactés, et ils nous ont gentiment proposé de se joindre à eux, lors d'un de leurs entraînements au Bois de Boulogne.

Interview de Christian Coudert

Christian Coudert est un non-voyant de naissance âgé de 51 ans qui court avec l'association "Courir-en-duo" . Il est responsable du groupe courant dans le Bois de Boulogne, le Dimanche matin à 10h.

" - Depuis quand courez-vous ? Avec l'association ?

- Christian Coudert : Je cours depuis environ 10 ans. Au début, je courais avec un de mes amis guide. J'ai connu cette association via internet et ai décidé de m'y joindre il y a 5 ans pour pouvoir courir en une compagnie plus conséquente.

- Avec quelle fréquence ? Combien de temps ?

- C C : J'essai de courir une heure et demie, deux fois par semaine mais il m'arrive de ne courir qu'une fois par semaine.  

- Avez-vous un guide attribué ?

- C C : Non. Lorsque je souhaite courir, il me suffit d'envoyer un mail groupé, et je choisis ensuite en fonction des disponibilités de chacun.

- Votre niveau s'est-il amélioré depuis que vous commencez à courir ? Avez vous des objectifs sportifs ?

- C C : Mon niveau s'est tout d'abord amélioré mais il est sur le déclin depuis quelques années du fait de mon âge. Je n'ai pas d'objectif sportif. Mon seul but est de rester en forme et de passer du bon temps.

- Pensez-vous que courir vous a apporté ? Dans quelle mesure ?

- C C : Effectivement, je suis persuadé que rejoindre cette association m'a beaucoup apporté; outre le fait que j'ai pu amélioré mon niveau de performance, cela m'a apporté un contact régulier avec de nombreuses personnes particulièrement chaleureuses, cela étant motivé par une réelle volonté de mêler effort et convivialité. Quoiqu'il en soit, le sport reste un des meilleurs moyens de s'épanouir, et ce n'est pas mon expérience de ces dernières années qui le démentira. "

Interview de Nicolas Béhar

Nicolas Béhar est guide pour "Courir-en-duo", âgé de 44 ans. Il nous livre ici sa vision de l'association.

" - Depuis quand courez-vous ? Depuis quand êtes vous guide pour l'association ? Pourquoi ?

- Nicolas Béhar : Je cours depuis longtemps. Déja à 20-25 ans je courais. Cependant, j'en avais assez de courir seul et je souhaitais être moins égoiste. C'est pourquoi, j'ai cherché une association non-voyante promouvant la course, de façon à courir en groupe et à aider mon semblable. J'ai trouvé l'association "Courir-en-duo" il y a 3 ans via internet et est immédiatement décidé de m'y associer et d'y être un guide.

- A quelle fréquence courez-vous ? Combien de temps ?

- N B : Je cours tous les samedis environ 1h30 et de temps à autre si un non-voyant me le propose.

- Avez-vous un non-voyant attribué ?

- N B : Pas vraiment, dès qu'un non-voyant souhaite courir, si je suis disponible, je me propose. Cependant, il est vrai que je cours davantage avec Adil que je connais depuis longtemps. En effet, nous avons même couru deux marathon ensemble.

- Pensez-vous que courir avec l'association vous a apporté ? Dans quelle mesure ?

- N B : Oui. Je suis content de courir chaque semaine et je me suis lié d'amitié avec plusieurs guides et non-voyants.

    Après avoir interrogé Nicolas Béhar et Christian Coudert, nous avons couru à leurs côtés et avons été stupéfaits de l'aisance et de la performance de Christian. En effet, son niveau sportif était très élevé, sa cécité semblait n'être qu'accessoire. 

    On constate ainsi, que Christian s'adapte à la pratique sportive et est capable, malgré son handicap, d'exercer une activité physique régulière. Par ailleurs, grâce à un entrainement soutenu et à l'aide de guides tels que Nicolas, il a pu s'améliorer et son niveau est aujourd'hui remarquable. Enfin, il insiste sur l'apport social du sport et le plaisir que lui procure la course chaque semaine.

Une matinée d'entrainement avec "Courir-en-duo"